Road trip USA : jour 4, Grand Canyon South Rim -> Page

Ce matin, j’ouvre les yeux assez brutalement alors que le jour ne s’est pas levé. Je regarde ma montre, 4H45. Le soleil se lève à 5H22, ce n’était pas obligatoirement prévu mais on est réveillés tous les deux. Je propose de partir sur le champ pour faire le lever de soleil. Par commodité comme on connait encore peu les emplacements, on fonce à Mather Point. Il y a déjà un peu de monde mais nettement moins de courageux que pour le coucher de soleil! Il faut dire qu’il a fait 4°C au plus bas cette nuit du 16 mai et que la température descend dans les jours à venir!

Nous arrivons juste avant le lever de soleil, l’horizon commence déjà à se teinter de couleurs magenta.

Enfin, le soleil émerge doucement de l’horizon, je n’ai pas de mots pour décrire ce que je vois. Au fur et à mesure que le soleil s’élève les couleurs se réchauffent.

Nous décidons de prendre le bus pour Hermit’s Rest et de nous arrêter aux différents points. Les bus font les différents trajets de une heure avant le lever du soleil jusqu’à une heure après son coucher. Il y a en tout trois lignes de bus, une vers l’est, une vers l’ouest et la dernière du grand canyon village à Mather Point. Les arrêts sont réguliers et c’est donc extrêmement pratique de ne pas se soucier de la voiture.

A mesure que le soleil progresse dans le ciel, les couleurs changent doucement. Après le lever de soleil, j’ai le sentiment qu’on est les seuls à ne pas être retournés se coucher et on a dès Powell Point le Grand Canyon rien qu’à nous. Ce sentiment de solitude est merveilleux et me rappelle l’Islande.

Nous ferons ainsi les différents points de vue soit en s’arrêtant par le bus soit en les rejoignant à pied. Hermit’s Rest est celui qui a le moins d’intérêt à mon sens alors que Mohave Point est le plus beau. De là, il est possible d’apercevoir la rivière Colorado qui est presque toujours cachée au fond du canyon. Nous échangerons également longtemps avec un couple dont la femme est du Colorado et son mari mexicain. Des gens charmants qui nous conseillerons un camping pour le Yosemite en nous prévenant que ça risque d’être compliqué.

Le canyon est bordé d’arbres décharnés. La rigueur du climat leur donne des formes fascinantes.

De retour à Grand Canyon Village, nous en profitons pour faire des courses à la supérette et nous arrêter à Mather Campgroung. C’est le seul camping du parc où il y a des douches et nous en profitons également pour nous restaurer et utiliser les machines à laver. Depuis la veille, il est temps de décrocher de l’appareil photo. La nature n’est pas très farouche ici.

L’après midi se terminera calmement par les différents points de vue jusqu’à Yaki Point. En fait, plus on s’éloigne de Grand Canyon Village, plus ceux-ci sont spectaculaires. Nous reprenons la route pour Page vers 17H à Desert View. La tour de Desert View est ornée de quelques peintures qui n’ont rien d’époque mais une boutique, un camping et des toilettes permettent au visiteur de faire une halte dans un endroit un peu plus à l’écart car à 40 km de Grand Canyon Village.

J’en profite aussi pour faire quelques panoramas.

Nous arrivons à Page vers 20h, juste à temps pour le coucher de soleil sur le barrage qui a créé le Lake Powell et le pont qui l’enjambe.

Nous n’avons pas réservé de camping donc nous prenons un des derniers emplacements tente restants au Wahweap RV & Campground pour nos deux nuits à Page. Il est situé au nord de la ville et est opéré par le National Park Service. Ce ne sera pas un des meilleurs camping, pas éclairé, pas très propre et assez cher compte tenu du service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *