Road trip USA : jour 2, Las Vegas

On est réveillés à 7H30, avec le décalage horaire il est de coutume de se réveiller tôt.
Las Vegas est un point de passage indispensable pour faire la boucle des grands parcs. La ville ne m’attire pas particulièrement mais c’est impossible de ne pas être un minimum curieux face à cette ville artificielle.

Il est donc 10h quand nous sortons découvrir la ville et le soleil qui commence à se lever sur notre hôtel. Nous nous engageons sur « le strip », le nom usuel du Las Vegas Boulevard.

Chaque hôtel casino a un thème qui lui est propre et face à l’excalibur se trouve le New York-New York ce qui permet donc de voir la Statue de la Liberté !

Il y a même un grand huit qui serpente entre les buildings.

Quand on arrive « si tôt » sur le Strip à Brooklyn, on se sent un peu seul pour une ville si immense, on se rappelle assez vite que la ville vit la nuit et les promeneurs font figure d’exception.

On aperçoit Paris et la Tour Eiffel. C’est impressionnant, derrière les attractions en façade se trouve l’hôtel à proprement parler de style haussmannien faisant peut-être trente étages…

Il y a partout des écrans géants, des publicités, de la musique, c’est surréaliste.

On arrive enfin au Venetian, hôtel dont vous l’aurez compris, la thématique est Venise. Devant l’hôtel se dresse le Campanile de place Saint Marc, les gondoles et le Pont du Rialto, la fidélité de la reproduction est stupéfiante.

Sous le Venetian se trouve une immense galerie commerciale, le Grand Canal Shoppes. La galerie est souterraine mais l’illusion de se trouver en extérieur est réelle tant les plafonds donnent l’impression d’un ciel bleu légèrement nuageux. On oublie complètement l’heure de la journée et l’objectif de faire dépenser leur argent aux clients 24 heures sur 24 en masquant tout repère est clairement lisible.

Passé les derniers hotels, la ville devient tout de suite presque déserte. De nombreux immeubles sont en construction et d’immense parking vides emplissent le paysage, la différence est frappante. On arrive finalement sur les premières chapelles pour les mariages express!

Sur le chemin se trouve la Trump Tower. Les américains se font un malin plaisir de s’offrir une photo en faisant un « fuck » à la tour.

On arrive finalement devant cette tour, la stratosphère, intrigués par la vue qu’il peut y avoir de la haut. La tour fait partie d’un complexe hotelier et fait 350 mètre de hauteur. Toutefois, le ticket d’entrée de 20$ par personne et le fait que la tour soit pas mal excentrée du strip nous aura refroidi. Nous optons finalement pour un bon burger car il est déjà 14H et nous n’avons pas mangé.

Retour à l’autre bout de la ville. S’il y a une chose que je veux photographier ici c’est le célèbre panneau « Welcome to Vegas ». On prend pour cela le « Deuce », le bus qui parcourt le Strip et dessert l’ensemble des hôtels. On passe devant le Louxor au style égypte ancienne.

Enfin, au terminus, Le bus s’arrête au niveau du Mandalay Bay, c’est à peine plus loin que je verrai la plus jolie des églises de mariage, la plupart ayant vraiment un style motel affreux.

Il reste donc encore une quinzaine de minutes de marche jusqu’au panneau. La marche est épuisante car il fait 29°C sans vent. On voit d’assez loin son emplacement car un attroupement d’une centaine de personne s’est formée, chacun attendant son tour pour avoir son selfie. Comme ce n’est pas mon truc, je me contenterai du panneau!

Les USA c’est aussi les célèbres voitures de police que l’on a tous vu à la télévision…

On repart complètement à l’autre extrémité pour aller à Frémont Street, l’idée étant d’aller voir Las Vegas downtown. La rue n’a rien à voir avec le Strip. Elle est tout autant animée mais d’une certaine façon plus simple et festive. Des gens font du tire fesse accrochés à un câble qui traverse toute la rue.

Retour à l’hôtel, une douche et une collation feront le plus grand bien. Il faut aussi aller chercher le trépied, je ne veux pas rater Las Vegas de nuit. Mais avant, petit arrêt au niveau du Caesar Palace et du Bellagio qui font face au Paris Las Vegas.

C’est le trépied en main que nous ressortons de l’Excalibur. Les rues commencent à se remplir et sans doute les casinos par la même occasion.

Il est minuit passé quand nous rentrons. C’est tôt ici mais la journée a été longue et les jours suivants seront exigeants physiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.