Road trip Irlande : jour 5, Irlande du nord -> Donegal

Les couleurs auraient été parfaites ce matin pour aller faire le lever de soleil mais les nuits précédentes ont été courtes et la journée à venir longue. Par sécurité pour la route de la journée, je referme les yeux pour partir à un horaire plus classique. Après mon départ j’ai découvert le ferry de Magilligan Point qui amène directement dans le Dongal. Le gain de temps n’est pas évident avec l’attente du bateau mais je préfère nettement une traversée en bateau à prendre une départementale. Il y a un peu de houle et je prends une grosse vague en regagnant ma voiture. J’ai tout de même un peu de compassion des autres voyageurs.

Ce midi je me fais plaisir, repas typiquement irlandais au Simpsons Bar & Restaurant à Carndonagh. Et tant qu’à faire, autant goûter une autre bière que la Guinness et profiter des bières locales.

J’arrive en début d’après midi à Malin Head. Il s’agit du point le plus au nord de l’Irlande. Une jeune fille joue de la flûte aux touristes, c’est magnifique et accompagne merveilleusement les lieux.

Malin Head est vraiment l’une des plus belles vues d’Irlande.

Le sac de couchage est posé au Wild Atlantic Camp de Creeslough, je n’y reste qu’une nuit. Ayant un peu procrastiné le matin et ayant eu pas mal de route je ne dois pas trainer. Je prends la direction de Dunlewey et son ancienne église en ruine. Le GPS m’a fait prendre des routes à peine plus large qu’une piste cyclable mais je n’ai heureusement croisé personne. Un groupe de photographe est déjà sur place mais nous ne nous gênons pas dans nos prises de vues.

Je n’ai pas le temps de profiter davantage du lieu, il y a 45 minutes de route jusqu’au prochain spot photo. Les distances ici ne sont pas forcément importantes mais le temps de trajet davantage et je l’ai un peu sous-estimé. La Great Pollet Sea Arch était sur ma liste mais l’accès est complètement clôturé et cadenassé, je n’ai pas le temps de trouver un itinéraire qui longerait la côte à pied. J’arrive un peu tard au phare de Fanad Head compte tenu de la lumière qui n’est pas terrible ce soir. Le temps étant gris, la nuit tombe plus rapidement. Pour autant, arrive un groupe de trois chinois avec qui j’échange quelques mots qui sont et cela se lit sur leur visage encore plus en retard que moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.