Road trip Copenhague et Iles Féroé : J5 – Saksun – Fossa – Tjørnuvík – Gjogv

 

Ce matin la météo n’est pas au rendez-vous, gros vent et pluie. C’était même la tempête cette nuit. J’avais prévu d’aller visiter Leitisvatn/Sørvágsvatn mais ça me semble bien trop dangereux de s’aventurer à flanc de falaise avec cette météo. Direction notre prochaine étape, Saksun.

La route jusqu’à Saksun est magnifique, nichée au milieu d’une vallée. La route est à une seule voie avec des espaces de dégagement. Cela fait partie de la spécificité de la conduite aux Féroé, cela impose de se rabattre quand le dégagement est de son côté pour laisser passer la voiture d’en face. C’est souvent le cas dans les tunnels avec la difficulté supplémentaire de l’estimation des distances lorsque l’on ne perçoit que les phares.

Une fois arrivé à Saksun, la route se sépare en deux. A gauche le village habité avec le chemin pour descendre dans le fjord, à droite l’église et les célèbres maisons au toit recouvert de végétation. La météo ne nous donnera envie que de déambuler sur cette dernière partie.

Avec ce temps, nous allons récupérer notre logement à Leirvik. Nous avions réservé via visitHomes à Syðrugøta mais notre réservation a été déplacée, dommage le village de Syðrugøta était nettement plus charmant.

Le temps se dégageant, nous repartons sur l’ile de Streymoy. La route 594 est magnifique, longeant le fjord par l’ouest.

Fossa est un incontournable des Féroé, il s’agit de la plus imposante chute d’eau de l’archipel.

Sur la route se trouve le petit village d’Haldarsvík, remarquez le toit de son église hexagonal.

On arrive enfin au bout de la route pour notre destination finale, le magnifique village de Tjørnuvík niché au fond du fjord.

Les deux points rocheuses dans l’océan que l’on aperçoit depuis la plage de Tjørnuvík font plus de 70 mètres de haut, cela donne une idée de la hauteur de la falaise qui les surplombe.

Des harengs sèchent devant l’entrée d’une maison.

Une pancarte indiqué des gaufres et du café, ce n’est pas pour me déplaire. Nous sommes invité dans la cuisine de notre hôte. En accompagnement, la confiture de rhubarbe et la crème sont faites maison, un vrai régal.

Il est bien 16h30 quand nous reprenons la route pour retourner sur Esturoy, cette fois pour longer ce même fjord par l’est par la route 62. Fossa est presque plus impressionnante depuis cette route, on mesure mieux son imposante hauteur en deux parties.

Nous remontons la route jusqu’au village d’Eiði que nous traversons par curiosité. L’objectif est la courte balade qui démarre après le terrain de football qui se trouve derrière le lac. Attention, il y a deux terrains de football presque côte à côte. Cette balade permet d’admirer une rivière se terminant en chute d’eau derrière la mer. Le coin est très photogénique. Après mure réflexion, je n’ose cependant descendre tant les rochers mouillés me semblent glissant, je tiens à rester sans béquilles pour les randonnées à venir.

La météo étant ce qu’elle est ici, voici les grillages permettant aux paysans de pouvoir sécher plus rapidement leur fourrage grâce au vent.

Nous reprenons la route qui passe au pied du mont Slættaratindur, le plus haut sommet des Iles. La vue qui est offerte de part et d’autre d’Esturoy est sublime avec ce soleil couchant. Nous faisons de nombreux arrêts photo.

Nous arrivons finalement à notre dernière destination pour cette journée, Gjogv, à prononcer « tchèque-vie ».

La particularité de ce village est son petit port, niché au fond d’un ravin d’environ deux cents mètres de long. C’est assurément un des plus beau village des Iles Féroé et la lumière de ce coucher de soleil est magique. Les montagnes qui bordent ce village aux maisons colorées renforcent le sentiment d’isolement. Pour cette fin de journée, nous voulions profiter du restaurant en haut du village mais il est 20h20 et le service est terminé depuis 20 minutes. Les nordiques mangent plus tôt que nous, soyez vigilant, ça évitera le sandwich dans la station service. A ce propos, comme en Islande, les stations services ont presque toute une fonction fast food.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.