Road trip Copenhague et Iles Féroé : J1 – Copenhague

En arrivant par la gare TGV, on tombe nez à nez sur cet immense affichage qui me fascine à chaque fois. Il est environ 10h30 à l’arrivée du train et notre vol de 12h25 est seulement affiché dans les cinq derniers.

Il est environ 15h30 quand nous arrivons à la gare de Copenhague. Entre l’aéroport et la gare, un train circule et des billets dédiés à ce trajet sont en vente pour environ 8€ aux bornes automatiques. A ce propos, l’aéroport de Copenhague est une immense zone commerciale à la descente de l’avion qu’il faut entièrement traverser, ce n’est pas vraiment reposant après le vol ni très pratique.

 

Nous arrivons enfin à l’hôtel Savoy où j’ai réservé pour deux nuits. L’hôtel est propre et bien situé, il se situe dans le prolongement de la rue qui passe devant la gare et le parc Tivoli. Il faut débourser presque 200€ pour une nuit, la vie à Copenhague étant plutôt chère mais nous y avons passé un agréable séjour.

 

Nous ne nous attardons pas et partons flâner à la découverte de la ville. L’objectif est de se perdre dans les rues avec comme point terminus la célèbre petite sirène.

 

La tour ronde était au programme mais en ce milieu d’après midi l’interminable file d’attente me fait passer mon tour.

Nous traversons le jardin public du Kongens Have, situé derrière le château de Rosenborg.

A mesure que nous approchons de la mer, nous découvrons des rues calmes et colorées qui me rappellent la rue Crémieux à Paris.

Nous arrivons enfin à la statue de la petite sirène. Ce qu’il faut savoir c’est qu’elle fait environ un mètre de haut perchée sur deux mètres de rochers empilés. Pour arriver à la photographier, il faut se calquer sur l’interminable file de personnes attendant de prendre leur selfie depuis des rochers glissants. Rochers qui auront été fatals à la personne qui a pris un bain dans l’eau froide devant moi. A vos risques et périls donc!

Nous redescendons tranquillement en direction de Nyhavn et passons devant la Fontaine de Gefion.

Et sur la place du palais de Amalienborg, la résidence d’hiver de la reine du Danemark. La place est immsense et des gardent en tenue traditionnelle la garde.

Nous arrivons à Nyhavn à l’heure dorée. Il s’agit du quartier emblématique de Copenhague, l’ancien port de pêche au hareng. Il est devenu le quartier branché et typique. Il s’agit d’un quai de 500 mètres avec particulièrement d’un côté de celui-ci de maisons colorées réhabilitées en bars et restaurants.

Nous nous éloignons de Nyhavn pour aller déjeuner les prix étant exorbitants. La place Kongens Nytorv est en réfection complète mais je suis persuadé qu’elle est magnifique en temps normal tant les monument qui la borde sont magnifiques.

Ce sera pizza et bière ce soir, au moins la bière est danoise.

Le Danemark, c’est aussi la patrie du Lego et le magasin est immense, j’avoue avoir toujours un petit faible pour les lego star wars!

 

Arrivée à l’heure bleue à Nyhavn. De très loin, il s’agit du meilleur moment pour profiter du lieu. Il y a un peu moins de visiteurs, surtout moins de bateaux mouches qui de part leur bruit et leur balet incessant nuisent à l’appréciation du lieu. Par dessus tout, l’éclairage et les lumières rendent le lieu encore plus coloré et photogénique. Dès la nuit tombée, retour à l’hôtel. Nous avons encore 45 grosses minutes de marche rapide (sans l’arrêt glace trois boules!) et la journée a été longue et intense depuis le réveil à 5h45!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.