Road trip USA : jour 5, Page (Antelope Canyon)

Dans les environs immédiats de Page, en territoire Navajo, se trouvent deux canyons mondialement connus et photographiés. La légende veut qu’ils aient été découverts par une bergère à la poursuite d’un de ses moutons égarés. J’ai pris une réservation avant le départ pour le créneau de 10h15 pour Upper Antelope Canyon. Il faut arriver 45 minutes avant et il y a 30 minutes de route pour aller jusqu’à la compagnie Adventurous Antelope Canyon Photo Tours, par conséquent le réveil sonne à 7H30.

Je souhaitais faire un tour pour photographe, le seul qui est autorise à prendre un trépied avec des groupes avec un nombre de participants limités et permettant d’avoir des spots libres de visiteurs mais début mai tous les créneaux sont réservés jusqu’à fin novembre. Je me suis par conséquent rabattu sur le créneau horaire permettant d’observer les rayons lumineux qui passent au travers du canyon. Malheureusement ce matin, le soleil n’est pas au rendez-vous et c’est un ciel gris qui nous attend. Cela signifie donc encore moins de lumière dans le canyon.

Les compagnies Navajo qui sont autorisées à faire des visites ne se trouvent pas sur le canyon. Vous arrivez au point de rendez-vous et d’immenses 4×4 vous emmènent sur le site qui est situé à 3 kilomètres de la route, accessible par une piste de sable.

Une fois sur place, on aperçoit la faille dans la roche. Upper Antelope Canyon est le plus populaire des deux canyons. Il se visite en faisant l’aller retour sur environ une heure. Il est plus large que le second canyon.

On attend calmement notre tour à l’entrée du canyon. Les tours photo et les groupes précédents sont assez collés et il faut donc suivre son guide Navajo au doigt et à l’œil sous peine d’être rappelé à l’ordre! L’entrée du canyon laisse déjà entrevoir la manière dont la roche est sculptée. C’est aussi cette eau qui est dangereuse. Les flash floods, les orages soudains et violents sont parfois responsables de la noyade de touristes malheureux. Sept français ont ainsi péris de cette façon en 1997.

Voici ce que nous verrons dans l’ordre.

A la fin de la visite, on voit assez que le site est touristique et le créneau horaire suivant davantage populaire, les gros 4×4 sont là et font les visites à la chaîne. Le succès du site a aussi un prix, la visite des deux canyons nous aurons coûté presque 200$ soit presque autant en euros. A ce propos, même sans visite photo, les guident Navajo distillent de nombreux conseils de cadrage ou sur l’exposition pendant la visite, très utile pour les novices.

Pour Lower Antelope Canyon, j’ai réservé pour 13H20, soit un checkin à 12H50 à Ken’s Tour. Nous avons un peu de temps donc et allons manger à la marina afin de voir à quoi cela ressemble. C’est de là que partent les bateaux pour Rainbow Bridge Arch que nous n’avons pas prévu de faire.

Je vous ai montré sinon à quoi vous attendre niveau rangement avec ce type de voiture?

Nous arrivons donc à l’heure prévue à Lower Antelope Canyon. Petite astuce, si vous faites les deux canyons, vous avez déjà payé le droit d’entrée sur le territoire Navajo, n’hésitez donc pas à l’indiquer à la caisse, ce sera toujours 16$ d’économisés.

L’entrée du Lower se fait par le haut via des échelles, il faut même parfois marcher sur des rochers sur lesquels se trouve une mince couche de sable glissante. Clairement, ce canyon n’est pas accessible aux personnes ayant des difficultés à se mouvoir. Par endroit, il y a peine la place d’y poser le pied. Nous essuierons quelques gouttes dans la descente mais par chance le soleil sera présent pendant l’essentiel de notre visite, révélant des nuances de couleurs de l’orange au magenta.

Voici la sortie, ça donne une assez bonne idée de l’étroitesse du canyon. Il tombera des cordes jusqu’à la fin de la journée. Ce sera l’occasion de faire des courses au Wall Mart, de racheter deux cartes SD car je vois déjà que je n’en aurais pas assez

Wall Mart, c’est aussi la caricature du supermarché à l’américaine…

Après deux jours de sandwich, il est temps de finir la journée avec un bon burger et une bière chez Denny’s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *