Road trip Irlande : jour 1, Tours -> Dublin

Je ne suis pas forcément fan des compagnies aériennes low cost je dois reconnaître que ne pas avoir à se lever à 6H pour prendre le train direction Charles de Gaulle mais à la place tranquillement arriver à l’aéroport à 14H pour un décollage à 16H, ça a d’indéniables avantages. Et c’est plutôt intriguant de survoler sa ville et sa maison. Sinon Ryanair de base c’est 20 kg de bagages en soute et deux bagages à main. Avec le matériel photo, le trépied et le matériel de camping, il a fallu être méticuleux dans le choix de la tente pour respecter le poids au décollage. J’arrive à 18.7, ça devrait aller avec quelques cadeaux au retour.

A la descente de l’avion, le temps est déjà bien plus frais, peut-être 10°C de moins qu’en France. La veille j’étais en vacances en Bretagne, je ne réalisais pas nécessairement que je partais pour ce voyage le lendemain mais cette petite brise met dans le bain! JE me dépêche de prendre les bagages et un billet pour l’airlink express. Pour 7€, il vous dépose en moins de 30 minutes dans le centre contre plus du double par un bus classique. Restant peu de temps, je ne compte pas le perdre dans les transports. Mon hôtel, le Beresford Hotel IFSC est à 50 mètres de l’arrêt de l’airlink express, parfait! Bien qu’un peu vieillotte, la chambre est correcte et propre.

Il est déjà 19h30, il est temps d’aller visiter. Mon objectif pour ce soir est de longer la rivière Liffey jusqu’à Four Courts puis revenir photographier le Samuel Beckett Bridge à l’heure bleue. Derrière mon hôtel se trouve ce bâtiment que je n’avais pas identifié avant le départ et que je trouve très harmonieux : le custom house qui abrite le ministère du Logement, de la Planification et des Gouvernements locaux.

Ce qui frappe rapidement à ma gauche sur le pont, c’est le mélange de bâtiments anciens et modernes. En effet le long de la Liffey et en direction du Samuel Beckett Bridge se trouvent de nombreux centres d’entreprises du secteur de la banque et assurances.

Le Ha’penny Bridge est une passerelle construite il y a plus de deux cents ans. Il est resté célèbre car à l’origine toute personne devant l’emprunter devait payer un demi penny et ce sur une période de cent ans.

Four Courts, le siège de la cour suprême est en travaux, ça ne m’empêche pas d’être assez content du coucher de soleil que j’aurais sur la vue ce soir là.

Oui, il s’agit bien d’un banc d’arrêt de bus en forme de navire!

Temple Bar est un quartier incontournable de Dublin. Très vivant, sans doute surtout pour les touristes. Les devantures des pub sont tout simplement superbes et même si le monde invite à trouver un pub plus au calme pour déguster une Guinness, les pubs rivalisent d’originalité au niveau de la décoration. On se croirait à noël.

Le Samuel Beckett Bridge est un pont à hauban se situant à l’entrée du centre financier. Avec sa forme de harpe, symbole de l’Irlande il est superbe. Derrière ui, illuminé d’anneaux verts se trouve le centre des congrès de Dublin. On voit aux grues derrière lui que la ville est un chantier permanent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.