Mise en place d’un serveur DHCP

I) Introduction :

DHCP signifie Dynamic Host Control Protol soit protocole de contrôle des hôtes dynamique. L’interet de DHCP repose en fait sur 2 principes. Pour le premier, imaginez une situation ou vous possédez une adresse réseau publique de classe A, ce qui permet donc d’avoir jusqu’à 254 hôtes sur le résau et que 300 machines y sont connectées de façon intermittente. Comment permettre leur cohabitation? Et bien il suffit de leur allouer une adresse IP de façon dynamique qu’elle conserveront durant un certain laps de temps définit qui s’appelle le bail. Pas encore convaincu? C’est normal c’est un cas d’utilisation un peu limite

Le deuxième principe, comprenez qu’il est plus commode d’avoir à modifier la configuration réseau au niveau d’un serveur unique plutôt que sur l’ensemble des machines du réseau. Un exemple : l’adresse de votre passerelle a changée, ce n’est plus 192.168.1.10 mais 192.168.1.25. Dans le cas où vous configurez indépendament vos machines, il vous faudra intervenir sur chacune d’entre elles. Si vous possédiez un serveur DHCP, il aurait suffit de modifier les paramètres de sa configuration.

II) Installation et configuration du serveur :

Au niveau du serveur :

 # apt-get install dhcp

Au niveau du client Linux :

# apt-get install pump

Avant de mettre les mains dans le camboui, il nous faut planifier ce que nous allons mettre dans notre DHCP. A savoir, la plage de notre réseau, les adresses allouables par le DHCP, l’adresse de la passerelle, etc… En fait, tout ce que nous allons dire au serveur DHCP d’attribuer.

Dans l’exemple que je vais prendre pour illustrer la configuration du serveur DHCP, celui de mon propre réseau local, nous avons les paramètres suivants :

Réseau : 192.168.0.0
Masque : 255.255.255.0
Passerelle : 192.168.0.1
Serveur DNS primaire : 192.168.0.1
Serveur DNS secondaire : 192.168.0.2
domaine : momonux.org
Interval d’addresses allouables : .10 à .254

Passons à la configuration du serveur maintenant. Il vous faut éditer le fichier /etc/dhcpd.conf

   # nom du domaine du réseau
   option domain-name "momonux.org";
  # adresse IP du serveur DNS
   option domain-name-servers 192.168.0.1;
 
  #options du bail, bail de 24H
   default-lease-time 86400;
   max-lease-time 86400;
  # Paramètres pour le réseau 192.168.0.0/24
subnet 192.168.0.0 netmask 255.255.255.0 {
  #Interval d'adresses allouables :
   range 192.168.0.10 192.168.0.254;
 
  # adresse de broadcast
   option broadcast-address 192.168.0.255;
  # Adresse de la passerelle :
   option routers 192.168.0.1;
   # Adresses des serveurs DNS :
   option domain-name-servers 192.168.0.1;
   option domain-name-servers 193.168.0.2;
 }

Et si on veut attribuer via DHCP, toujours la même adresse IP à une machine? Et bien c’estsimple, on utilise l’adresse MAC de la carte Ethernet de la machine. L’adresse IP affectée ne doit pas faire partie de l’interval définit avec range. Exemple :

host foo {
hardware ethernet 00:48:54:66:FB:5F;
fixed-address 192.168.0.3;
}

III) Configuration des clients et test :

Configuration des clients Linux :
Si il s’agit de faire démarrer une machine en terminal X, il vous faut le support du dhcp dans les options réseau du kernel, sinon c’est pleinement inutile

# pump -i ethx # Remplacer x par l’id de la carte réseau bien entendu.
Faîtes un /sbin/ifconfig pour tester la validité la configuration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *