Road trip Copenhague et Iles Féroé : J7 – Funningur – Kalsoy

Pas mal de trajet pour commencer cette journée. Départ de Torshavn au petit matin direction le nord d’Eysturoy et particulièrement Funningur.

La randonnée de ce matin démarre après le village de Funningur en direction de Gjorgv. Dans la montée, la route forme un « S » et immédiatement après un petit parking pouvant accueillir au mieux quatre voiture est présent. Il faut longer la clôture et commencer l’ascension. Ca grimpe sec et nous faisons plusieurs pauses en chemin. Derrière nous, les montagnes sont superbes. Sur le photo ci-dessous, se trouve en bas à gauche le parking et à droite, Slættaratindur, la plus haute montagne des Féroé.

Une fois en haut, la vue sur le fjord est tout simplement spectaculaire, même sous la pluie qui s’invite.

Je profite d’une éclaircie pour capter la lumière du soleil qui se montre derrière la montagne.

Descente vers le village de Funningur.

Je vous présente John, d’origine écossaise et féringienne. Il m’explique qu’Húsafjall est « sa » montagne depuis qu’il est enfant. Que les sortes de paliers que forment les montagnes ici rend le chemin d’ascension complexe à trouver et dangereux. Nous restons bien trente minutes à échanger avant de devoir le quitter pour notre prochaine destination.

L’objectif de la journée, c’est l’île de Kalsoy avec son phare du bout du monde. Le bateau est à 14H50 et il n’est pas possible de réserver. C’est premier arrivé, premier servi avec une priorité pour les locaux. Nous arrivons à 13H passées et déjà je suis inquiet de pouvoir monter.

La traversée était rapide et je crois que pas une voiture de plus n’aurait pu monter. D’ailleurs, je n’ai même pas pu ouvrir les portières pour sortir. Kalsoy est une ile tout en longueur, surnommée la flûte. Il n’y a qu’une seule route sur son versant ouest. Nous allons jusqu’au bout de la route, jusqu’à une ferme.

La randonnée du phare de Kalsoy démarre après le portail rouge. Il s’agit d’une terre privée que le fermier laisse emprunter. Ça glisse énormément et nous devons avancer prudemment pour éviter de chuter dans la boue.

Au bout d’une heure de montée, nous apercevons enfin le phare de Kallur.

Je suis particulièrement heureux que le temps soit clément aujourd’hui. La plus belle des vue s’offre quand on se risque sur le petit chemin face au phare, cela permet d’admirer le phare et la falaise derrière celui-ci. De part et d’autres, le chemin est presque à pic, l’herbe est mouillée et en cas de glisse c’est la mort assurée 200 mètres plus bas.

Le bateau part dans 30 minutes, à 19H15 c’est le dernier. Il ne faut pas trainer mais je ne peux manquer un arrêt à Mikladalur et sa sirène avant d’embarquer de nouveau.

Nous prenons nos quartier dans notre BnB chez Kristen. Elle a aménagé le rez de chaussée pour sa fille partie étudier au Danemark. Kristen est une personne formidable, nous passerons deux nuits à Klaksvik très plaisantes.

Tant pis pour le restaurant, à 20H le service est déjà fermé. Ce sera le fish n chips sur le port pour cette fois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.