Configurer LILO

I) Introduction :

LILO, LInux LOader est le chargeur de boot historique du système GNU/Linux. C’est pour cette raison que c’est celui-ci qui est choisi par défaut par la plupart des distributions. Cependant Lilo ne permet pas seulement de charger un noyau Linux. Il permet aussi d’amorcer d’autres Unix, et les sytèmes Windows par enchaînement de chargeurs de boot. Un autre chargeur devient de plus en plus populaire, il s’agit de GRUB. Il est plus puissant que Lilo, sa syntaxe de configuration est presque aussi simple et claire mais je ne l’aborderais nullement ici.

II) La commande LILO :

La commande /sbin/lilo possède quelques options qu’il convient de regarder. Seule, elle permet d’installer un secteur de boot comportant les options définies dans le fichier /etc/lilo.conf

/sbin/lilo -q donne la carte des noyaux gérés.
/sbin/lilo -C Permet d’indiquer un autre fichier de configuration.
/sbin/lilo -P Corrige ou ignore les tables des partitions endommagées.
/sbin/lilo -T Donne la liste des commandes à disposition.
Avant de passer à l’étape suivante de la configuration à proprement parler, exécutons ce script qui permettra d’avoir le clavier français à l’invite de lilo :
Syntaxe : # /usr/sbin/keytab-lilo >
Donc pour franciser :

# keytab-lilo.pl /usr/share/keymaps/i386/azerty/fr-latin1.kmap.gz > /boot/fr-latin1.ktl 

III) Le fichier de configuration :

Le fichier de configuration comporte deux parties. La première comporte les options globales et certaines directives générales sur les noyaux. La deuxième partie comporte les les descriptions des entrées chargeables par LILO. Certaines directives générales peuvent être à la fois en global et également être placées dans un entrée de noyau. Lorsque une directive est globale, elle s’applique à tous les noyaux, lorsque il y a une même directive en global et une autre en local, la locale prend le pas.

Explications avec un exemple :

Dans cet exemple, il y aura deux entrées pour un système offrant le choix entre deux noyaux 2.4, un deuxième système Linux en 2.2 et enfin une entrée pour un système windows.

 # fichier /etc/lilo.conf
 
 # Support pour les disques larges :
 lba32
 
 # Périphérique de boot :
 boot=/dev/hda
 
 # Partition root ( / ) des systèmes :
 root=/dev/hda3
 
 # Délai avant de booter le système par défaut en 0.1 sec
 # si aucune saisie au clavier n'est effectuée :
 timeout=150
 prompt
 
 # Clavier français :
 keytable=/boot/fr-latin1.ktl
 
 # Mot de passe pour démarrer :
 password="toto"
 
 # Spécifie le mode VGA texte à adopter :
 vga=ext
 
 # Système à amorcer par défaut :
 default=Linux
 
 # Emplacement d'une image démarrable :
 image=/boot/vmlinuz-2.4.19
      label=Linux
      read-only
      # Paramètres à fournir au noyau (voir le kernel parameters how to) :
      append="hdd=ide-scsi"
 
 image=/boot/vmlinuz-2.4.18
      label=Linux-2.4.18
      read-only
      append="hdd=ide-scsi"
 
 image=/boot/vmlinuz-2.2.22
      label=Linux-2.2.22
      read-only
      # Partition root de cette image :
      root=/dev/hdb1
      append="hdd=ide-scsi"
 
 # Autres image non directement amorcable :
 other=/dev/hdb4
      label=DOS
 

Voilà pour une présentation. D’autres options existent et vous les découvrirez en faisant un man lilo.conf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *